Les dispositions nationales

Le 11 mai marque le début d’un déconfinement progressif. Le Gouvernement a mis en place cet espace dédié pour retrouver toutes les informations officielles  sur le plan de déconfinement ainsi que l’ensemble des mesures concernant votre vie quotidienne (santé, scolarité, achats, déplacements, travail et vie sociale).

L’Agence Régionale de Santé de Normandie rappelle que pour réussir la levée progressive du confinement, il faut plus que jamais poursuivre nos efforts. L’objectif est de freiner l’épidémie et d’éviter un phénomène de 2e vague qui pourrait entraîner à nouveau la saturation des hôpitaux, en particulier des services de réanimation. En Normandie, le confinement a rempli son rôle et a été efficace. Il a permis de ralentir la circulation du virus sur notre territoire de manière significative. Les occasions de contact augmentant à nouveau à partir du 11 mai, un nouveau dispositif sanitaire est déployé pour accompagner le déconfinement. Coordonné en région par l’ARS, en lien avec les Préfectures, et avec le concours de l’Assurance maladie et des professionnels de santé concernés, il repose sur deux mesures phares :
1. Limiter la contamination : l’application scrupuleuse de l’ensemble des mesures barrières, le respect de la distanciation physique minimale d’un mètre et la réduction au maximum du nombre de nos contacts sont indispensables.
2. Casser la chaîne de transmission du virus : dépister / tracer / isoler. Le gouvernement a élaboré une stratégie offensive d’identification des cas, de dépistage de leurs contacts et d’isolement des personnes malades.
L’ARS Normandie invite les personnes résidant en Normandie à contacter leur médecin dès l’apparition de symptômes évocateurs du COVID-19 (toux, fièvre), même légers. En cas de suspicion d’une infection au coronavirus, le médecin prescrira un test virologique au patient. Cette stratégie de tests permettra d’identifier rapidement les personnes malades et les personnes contacts qui le nécessitent afin de mettre en œuvre les procédures de protection et d’isolement nécessaires.

En cas de signes (toux, fièvre), même légers, qui me font penser au Covid-19,
je reste à domicile, j’évite les contacts, j’appelle mon médecin traitant qui décidera si je dois être testé.
Si j’ai des symptômes et que je n’ai pas de médecin traitant,
je compose le 116117 (appel gratuit 24h/24, partout en Normandie)
Si les symptômes s’aggravent avec des difficultés respiratoires ou signes d’étouffement, j’appelle le 15.