Buisson se ressource

ANIMATION – DÉVELOPPEMENT DURABLE

Donner, échanger, apprendre et découvrir les modes de consommation durable” : Voilà le programme de la nouvelle ressourcerie éphémère proposée par Résistes dans le quartier Ferdinand Buisson du 7 au 11 juillet prochains.

En amont (et jusqu’au 3 juillet) une collecte gratuite de meubles et objets encombrants (suffisamment en état pour être réemployés) est organisée dans le quartier sur rendez-vous auprès de la Maison citoyenne Ferdinand Buisson au 02 32 91 20 52.
Du 7 au 10 juillet, un stand sera installé place Docteur Calmette. De 10h à 17h, les habitants pourront venir déposer des petits objets, jeux, jouets et/ou vêtements dont ils souhaitent se séparer et obtenir des informations sur le réemploi.
Les mercredis 8, jeudi 9 et vendredi 10 juillet, des ateliers récup’art gratuits pour toutes et tous seront organisés place Docteur Calmette. Jeudi 9 juillet, de 12h à 14h, un pique-nique zéro déchet animé de quizz sera proposé place Docteur Calmette (notamment en lien avec les ateliers cuisine réalisés le matin à la maison citoyenne).

Enfin, samedi 11 juillet, de 14h à 19h, la semaine de la ressourcerie se clôturera par  un atelier organisé de 14h à 17h et par la mise en vente des mobiliers et objets récupérés auprès des habitants du quartier. Les profits seront investis dans un projet mené par et pour les habitants.

Maison citoyenne Ferdinand Buisson, tél. 02 32 91 20 52.

 

 

 

Coup de pouce aux vacances

JEUNESSE – ACCOMPAGNEMENT

Louise et Mohssine sont tous deux âgés de 18 ans. A quelques jours de leur départ en vacances, direction Antibes, le couple a bénéficié de l’appui de la Ville. « Nous attendons avec impatience ces vacances après toutes ces semaines confinés et avant de reprendre le travail. Nous sommes animateurs en accueils de loisirs, l’été va donc être très actif. C’est important pour nous de pouvoir partir avant, de se ressourcer et de profiter de nombreuses activités nautiques, sans oublier la visite du musée Picasso. » Pour organiser cette pause bien méritée, Louise et Mohssine ont fait appel à la Ville afin de bénéficier d’un soutien au départ en vacances dans le cadre du dispositif Escap’ados. Sur rendez-vous auprès de l’animateur du Point Information jeunesse, et ce tout au long de l’année, les jeunes Sottevillais âgées de 16 à 25 ans peuvent ainsi bénéficier d’un accompagnement pour construire leur projet de vacances en autonomie mais également pour boucler leur budget. « J’ai déjà bénéficié de ce dispositif pour partir avec une copine » confie Louise, «  je me souviens avoir autant apprécié le soutien que l’action citoyenne que je me suis engagée à réaliser en tant que bénéficiaire. J’ai ainsi participé au festival Viva Cité et pu voir l’envers du décor de cette grande manifestation. » Quant à Mohssine, son implication dans le dispositif Escap’ados est une double grande première puisqu’elle correspond également à son premier départ en vacances avec Louise. A leur retour, le couple s’est engagé à participer aux soirées d’Un été au stade.

Pour tout savoir sur cette opportunité d’obtenir un coup de pouce pour des vacances en autonomie, prenez rendez-vous auprès du Point Information jeunesse au 02 35 63 62 39 en anticipant le temps nécessaire à la gestion de votre dossier. Comptez ainsi un mois avant la date de votre départ. Bonnes vacances !

Retour aux urnes

Le second tour des élections municipales est prévu ce dimanche 28 juin. Dans ce cadre, un protocole sanitaire est mis en place afin de préserver la santé de tous. Par ailleurs, de nouvelles mesures simplifiant le vote par procuration sont entrées en vigueur.

Inscrits sur les listes électorales, les Sottevillais sont de nouveaux appelés à voter dans l’un des 26 bureaux répartis sur l’ensemble du territoire. Pour connaître le nom et l’adresse du bureau où vous êtes inscrit(e), il vous suffit de vous référer à votre carte d’électeur.

En toute précaution

L’Etat, après avoir consulté scientifiques et spécialistes, a déclaré que le deuxième tour des élections municipales du 28 juin pouvait se tenir selon un protocole établi. La Ville s’est donc mobilisée afin de garantir à chacun d’exercer son devoir de citoyen dans les meilleures conditions sanitaires. Ainsi, l’ensemble des bureaux de vote sera désinfecté et aéré préalablement et tout au long de la journée. Comptant sur la solidarité de chacun, les personnes âgées, vulnérables ou femmes enceintes seront prioritaires pour les opérations de vote. Le port du masque est obligatoire, si un électeur n’est pas équipé, il pourra le signaler lors de son arrivée au bureau de vote afin qu’un masque à usage unique lui soit remis. Aussi, des lignes de confidentialité feront l’objet d’un marquage au sol afin de limiter les situations de trop grande promiscuité. Chaque bureau sera équipé de points d’eau avec  du savon ou gel hydro alcoolique mis à disposition afin de procéder au lavage des mains avant et après le vote. Les électeurs sont également invités à apporter leur propre stylo (encre bleue ou noire indélébile), et peuvent utiliser les bulletins de vote reçus à domicile. Par ailleurs, il convient de privilégier les horaires de plus faible affluence (8h-10h/13h-15h) dans le but d’appliquer plus sereinement les mesures de distanciation.

Le vote par procuration simplifié

Concernant l’organisation du second tour des élections municipales, le ministère de l’intérieur vient de préciser, le 17 juin 2020 que les procurations établies initialement pour le 22 mars restent valables pour le 28 juin. Par conséquent, si le mandataire qui doit voter à la place de l’électeur absent n’a pas changé, il n’est pas nécessaire de faire une nouvelle procuration. Une autre mesure vient s’ajouter à cette dernière et  permet désormais aux  mandataires d’avoir deux procurations, contre une en temps normal pour les procurations établies en France comme le prévoit le projet de loi sur le second tour des municipales. Aussi, un décret du 18 juin 2020 concernant les dispositions spécifiques du second tour des municipales précise pour sa part que le recueil des procurations est facilité en permettant aux personnes ne pouvant pas se déplacer à cause de l’épidémie de COVID-19 de demander à leur commissariat ou gendarmerie de se déplacer à leur domicile pour établir la procuration (sans avoir à fournir de justificatif). Enfin, comme l’atteste aussi le nouveau formulaire sur le vote par procuration, les électeurs n’ont plus à justifier la raison de leur procuration.

 

Service population, tél. 02 35 63 60 56.

Doucement mais sûrement

Pas à pas la bibliothèque municipale continue la reprise progressive de ses activités dans le but de garantir la sécurité sanitaire de tous, tout en  essayant de vous faire profiter de cet équipement, cœur de l’activité culturelle sottevillaise.

Après avoir mis en place un système de prêt à la demande pour permettre aux usagers de renouer avec ses collections, ce qui a notamment permis à 900 emprunteurs de retirer quelques 2500 documents entre le 26 mai et le 13 juin, la bibliothèque met en place une ouverture restreinte à partir du mardi 23 juin.

Néanmoins pour pouvoir profiter à nouveau de la bibliothèque municipale, le port du masque est obligatoire à partir de 11 ans et les gestes barrière doivent être rigoureusement respectés. Du gel désinfectant est mis à disposition, une distance d’un mètre cinquante entre chaque usagers et avec le personnel  est nécessaire  et les enfants de moins de 11 ans doivent être accompagnés.  Les banques d’accueil sont quant à elles équipées de protections sanitaires et la manipulation des documents restreinte pendant l’enregistrement.

Dès le 23 juin,  sans rendez-vous préalable,  il sera possible d’accéder librement aux collections sans pour autant consulter les documents sur place. Le nombre de personnes autorisées à entrer est réduit et le temps limité à 30 minutes, afin de permettre au maximum de personnes d’accéder aux collections. Vous pourrez également venir pour vous inscrire ou vous réabonner. Pensez à apporter les justificatifs, à savoir une pièce d’identité, une autorisation parentale pour les jeunes de moins de 18 ans (à télécharger ou à retirer à la banque accueil), un justificatif pour éventuellement bénéficier d’un tarif réduit (carte Pôle emploi, carte d’étudiant…) ainsi qu’un justificatif de domicile de moins de six mois. Toujours sans rendez-vous, les retours des documents  continueront à se faire uniquement  dans le garage du bibliobus, situé 29 rue des frères Canton, derrière la bibliothèque.

Avec cette ouverture partielle, de nouveaux services viendront compléter l’offre existante, uniquement sur rendez-vous.
De fait, il vous sera possible d’accéder à un ordinateur à raison d’une heure maximum par personne. Vous devez néanmoins être autonome sur l’usage de la bureautique et la navigation sur internet. La numérisation de documents, les impressions et photocopies seront autorisées.  Seulement quatre personnes pourront être accueillies sur un même créneau.

La bibliothèque rouvrira également les portes de  la salle d’étude, un endroit calme pour travailler avec un accès gratuit à la Wifi. Dans le respect des règles de distanciation physique, le nombre de places assises sera également restreint.

Enfin vous pourrez également bénéficier des rendez-vous personnalisés.  Avec l’écrivain public si  par exemple vous rencontrez des difficultés pour rédiger, lire ou compléter un document écrit, qu’il soit à caractère privé, administratif ou encore professionnel.  Avec le chargé de mission insertion-emploi afin de vous accompagner dans votre projet de retour à l’emploi ou de formation. Le prêt à domicile sera également possible pour  les enfants et adultes résidants à Sotteville-lès-Rouen, immobilisés, même temporairement et ne pouvant se déplacer pour diverses raisons (convalescence, maladie, isolement…).

La bibliothèque rouvre donc ses portes avec précaution  mais c’est une nouvelle étape qui est franchie et qui pas à pas permet au Sottevillais de renouer avec ce lieu incontournable de la vie Sottevillaise.

Les horaires d’ouverture : les mardis de 15h à 19h, les mercredis et samedis de 10h à 13h et les jeudis et vendredis de 13h à 17h. Ce sont les mêmes horaires pour les prises de rendez-vous personnalisés.

 

Bibliothèque municipale, tél. 02 35 63 60 82.

Piscine municipale : l’expérimentation continue

Après une période d’expérimentation mise en place dès le 2 juin et qui a permis jusqu‘ici d’accueillir une centaine d’élèves de CM1, la piscine municipale étend son ouverture  au public dès le 23 juin.  Cette deuxième phase permet de conforter la Ville dans sa capacité à accueillir au sein de l’équipement dans le respect des règles sanitaires afin de préserver la santé de tous. A l’issue de cette période qui s’étalera jusqu’au 3 juillet, la Ville pourra envisager une ouverture élargie de la piscine municipale pour l’été.

 

Celles et ceux qui souhaitent de nouveau profiter de l’équipement pourront le faire sur réservation par téléphone, à raison d’une seule fois par semaine, du lundi au vendredi de 12h15 à 13h15 afin de permettre au plus grand nombre de retrouver le plaisir de la natation. Les créneaux ne sont pas destinés au loisir mais à la pratique d’une nage dynamique et feront intervenir 14 nageurs répartis en deux groupes. Ils évolueront sur deux couloirs de 5 mètres afin de respecter les mesures de distanciation. L’accès à la piscine se fera à 12h, avenue du 14 juillet.

 

Concernant l’accueil du public un protocole et une signalétique spécifique est mise en œuvre avec notamment l’obligation de déposer les affaires dans le casier correspondant au numéro de la cabine utilisée par l’usager. Les nageurs devront apporter leur propre matériel, aucun prêt ne sera possible. Une désinfection sera effectuée après chaque passage afin de pouvoir continuer à accueillir les élèves de CM1 en fin de journée. Pour le paiement, les cartes 10 entrées ainsi que la carte bancaire sont privilégiés.

 

En ce qui concerne les activités aquatiques municipales interrompues le 16 mars, un courrier a été adressé à tous les participants, courant juin, avec une proposition de remboursement adaptée au nombre de séances non réalisées. Concernant la réinscription aux activités en septembre, un autre courrier sera adressé au cours de l’été en fonction de l’évolution de la situation sanitaire.

 

Piscine municipale, tél. 02 35 72 90 58

 

Restons vigilants et responsables face aux symptômes

SANTÉPRÉVENTION

De nouveaux foyers épidémiques, appelés clusters ont été identifiés depuis le début juin, touchant principalement les villes de Petit-Quevilly et de Saint-Etienne-du-Rouvray. Dans son communiqué du jeudi 18 juin, l’Agence Régionale de Santé (ARS) a ainsi indiqué que la Normandie avait dépassé le seuil de vigilance concernant le nombre de reproduction effectif (RO).

Une campagne de dépistage gratuite sur la base du volontariat pour les habitants de Petit-Quevilly et de Saint-Etienne-du-Rouvray a ainsi été mise en place ce jour « Il s’agit de connaitre sa situation individuelle afin de prendre les mesures nécessaires en cas de test positif et contribuer ainsi à l’effort collectif pour contenir la propagation du virus sur ce territoire. » a indiqué l’ARS « la participation de la population au dépistage permet d’évaluer le niveau de circulation du virus, de repérer le cas échéant des cas positifs, de déclencher la recherche de personnes contacts de ces cas positifs, de les alerter afin de mieux les protéger et ainsi de casser les chaînes de transmission. »

Le virus circule toujours sur notre territoire, il est donc nécessaire de respecter les gestes barrières et d’être responsable à la moindre évocation de symptôme. « Les signes les plus classiques de la maladie sont la fièvre et la toux. Il est également possible de développer une diarrhée, un mal de tête, la perte de goût ou de l’odorat, des courbatures inhabituelles et des engelures au niveau des doigts. Aucune de ces situations ne doit être négligée. Si vous êtes victime de ces symptômes, même bénins, consultez immédiatement votre médecin traitant. » rappelle l’Agence régionale de santé qui indique également la nécessité de s’isoler dans l’attente des résultats pour éviter tout risque de contamination et de porter un masque en permanence.

Retrouvez le communiqué de l’Agence régionale de santé sur ce lien.

Les enfants accueillis à l’école à partir du 22 juin

EDUCATION – INFORMATION

Les écoles sottevillaises ont été rouvertes dès le 18 mai, dans un premier temps pour l’accueil des élèves de grande section, CP, CM2 et les enfants de personnels prioritaires. Ces accueils ont été élargis depuis le 8 juin aux élèves de CE1, CE2, CM1. Ces deux premières phases de scolarisation des enfants reposaient sur le volontariat des parents.
Dans son allocution du 14 juin 2020, le Président de la République a précisé que « les crèches, les écoles et les collèges se préparer[aient] à accueillir tous les élèves de manière obligatoire et selon les règles de présence normale » dès le lundi 22 juin.
L’accueil des enfants sera organisé dans le cadre d’un protocole sanitaire modifié, publié le mercredi 17 juin. La principale évolution de ce protocole concerne l’assouplissement des règles de distanciation physique, particulièrement en maternelle. Les mesures pour éviter le brassage des groupes et garantir l’hygiène des mains demeurent essentielles.
Les enseignants et les agents municipaux se sont mobilisés pour organiser les meilleures conditions d’accueil dans le respect de ce protocole, afin de permettre la reprise de tous les élèves, de la petite section au CM2, à raison de 4 jours par semaine à partir du lundi 22 juin.

A titre exceptionnel, les enfants inscrits en restauration et/ou en garderie cette année scolaire 2019/20 pourront fréquenter ces services sans réservation préalable pour la période du 22 juin au 3 juillet 2020. Ils signaleront leur présence le matin à l’arrivée à l’école.
La facturation sera établie en fonction de la présence effective de l’enfant.

Vous pourrez retrouver l’ensemble des informations sur les modalités d’accueil dans cette notice d’informations.

Des échanges avant tout

PORTRAIT – DÉPART A LA RETRAITE

Catherine Levoy, infirmière libérale depuis 35 ans, s’apprête à tourner la page après une carrière bien remplie. L’heure de la retraite a sonné ; elle quittera officiellement ses fonctions le 1er juillet. « Tout cela est finalement passé très vite et je suis heureuse de mon parcours. Souhaitant apporter mon aide aux autres, ma vocation est née très tôt. J’ai fait mes études d’infirmière sur Rouen. Juste après mon diplôme, je suis partie travailler à l’hôpital de Garches, aux urgences ainsi qu’au sein du service réanimation. Je suis ensuite revenue et j’ai intégré l’hôpital de Rouen. C’est la naissance de mon fils qui m’a amenée à choisir le libéral, pour éviter des horaires élastiques et ainsi avoir une plus grande stabilité familiale ».

Catherine a alors rejoint l’équipe d’un cabinet sottevillais et s’est rapidement épanouie dans ses fonctions. « Entre l’hospitalier et le libéral, le travail est bien différent. Les soins sont moins lourds, on est moins dans la technicité mais beaucoup plus proche des patients puisqu’on intervient à leur propre domicile. Pour certains, on fait un peu partie de la famille et c’est ce côté relationnel qui m’a toujours particulièrement plu. Et puis, le fait de ne pas être enfermée dans de grands bâtiments mais plutôt se déplacer aux quatre coins de la ville m’a toujours apporté une certaine sensation de liberté ».

En fonction des pathologies, Catherine noue des relations plus ou moins longues avec ses patients. « J’interviens aussi bien pour soulager un mal de dos, que réaliser un pansement d’ulcère, assurer des suites opératoires ou une ablation de fils, ou bien encore dans le cadre d’une chimiothérapie. La liste est longue, le métier est dur physiquement mais aussi mentalement, puisque j’assure aussi un accompagnement de malades en fin de vie, mais les échanges sont toujours riches. J’apporte mes soins et les gens m’apportent toujours en retour. Quand j’ai débuté, les aînés qui avaient l’âge d’être mes grands-parents m’ont beaucoup appris sur les choses du quotidien : cuisine, jardinage, bricolage… Des gens me conseillent des livres ou des films, me donnent des informations pratiques sur un nouveau magasin, ou partagent de véritables tranches de vie. Les anciens racontent notamment des anecdotes sur les modes de vie d’antan et évoquent le bombardement d’avril 44. J’ai toujours profité de ces enseignements, en composant avec mon planning. Je cours souvent tout en me montrant relativement disponible, même lorsqu’un voisin m’interpelle pour un petit conseil santé ou autre besoin ».

Au cours de sa carrière, Catherine a entretenu un bon relationnel avec la population sottevillaise, ainsi qu’avec l’ensemble des professionnels médicaux et paramédicaux. « Au passage, je tiens à souligner l’investissement du personnel du service de soins à domicile géré par la Ville. Outre leur gentillesse et leur disponibilité, ces aides-soignants nous apportent un précieux coup de main en assurant notamment les soins d’hygiène, dont les infirmières avaient généralement autrefois la charge ». Catherine termine cependant sur une note particulière en raison de la crise sanitaire. « Le confinement a évidemment changé notre manière de travailler. Prenant toutes les dispositions nécessaires pour éviter toute transmission lors de nos tournées, nous étions pour les patients l’unique visite et ils nous ont posé beaucoup de questions sur cette épidémie. Aujourd’hui encore, la prudence reste de mise et le contexte actuel m’empêche de faire un pot de départ comme je l’aurais initialement souhaité. J’informe mes patients actuels et les rassure puisque je vais passer le relais à une nouvelle collègue, et je profite donc de cet article pour remercier tous ceux que j’ai croisés pendant ces années ».

Dans une petite quinzaine de jours, Catherine Levoy fermera pour la dernière fois la porte du cabinet médical de l’avenue du 14 Juillet pour profiter pleinement de son temps libre. « Je n’ai pas de projet prédéfini, mais je vais pouvoir me consacrer davantage aux activités que je pratique : yoga, escalade et peinture. J’aime aussi voyager à la découverte des villes européennes et continuerai peut-être à m’investir d’une manière ou d’une autre. Je n’exclus pas l’idée de faire du bénévolat auprès d’une association ».

Accueil des élèves à partir du 22 juin

EDUCATION

Dans son discours du 14 juin, le Président de la République a annoncé le retour à l’école de la totalité des enfants à partir du 22 juin. Pour pouvoir mettre en œuvre ces dispositions, le Ministre de l’Education nationale a annoncé un assouplissement du protocole sanitaire, selon des consignes qui devraient être communiquées à la Ville ce mardi 16 juin. Sur la base de ces recommandations, la Ville et l’Education nationale vous préciseront ensuite les modalités d’organisation. Les informations relatives aux temps périscolaires vous seront transmises par la Ville (par mail ou sms). Les modalités d’organisation du temps scolaire vous seront quant à elles précisées directement par l’enseignant de votre enfant.