JO de Tokyo : quels sont les résultats des athlètes sottevillais ?

les athlètes sottevillais aux JO 2020

Trois athlètes sottevillais ont participé aux Jeux Olympiques de Tokyo : l’heptathlonienne Odile Ahouanwanou représentait le Bénin, Fabrice Dabla défendait les couleurs du Togo sur 100m et Bachir Mahamat portait les couleurs du Tchad sur 400m.

Rêve de tout athlète, ces trois licenciés du Stade Sottevillais 76 peuvent se targuer d’avoir participé aux Jeux Olympiques de Tokyo 2020. Décalés à 2021 en raison de la crise sanitaire qui frappe le monde entier, ces JO ont une saveur particulière. Les épreuves disputées à huis clos et les restrictions de déplacements strictes pour les athlètes n’ont pas réussi à entamer le moral de nos champions.

L’heptathlonienne Odile Ahouanwanou

Terminant à la 15ème place de l’heptathlon, Odile a surtout marqué les esprits en remportant l’épreuve de lancer du poids avec un jet à 15m45. Avec ce plein de confiance, elle en profite pour établir un nouveau record personnel sur 200m en franchissant la ligne à 23″85. À la surprise générale Odile Ahouanwanou occupera provisoirement la 5ème place du classement général à la fin de la première journée !

Pour résumer les performances d’Odile : 100m : 13″31 / Saut en hauteur : 1m74 / Lancer du poids : 15m45 / 200m : 23″85 / Saut en longueur : 6m07 / Lancer du javelot : 43m96 / 800m : 2’29″05

Les sprinteurs sottevillais Fabrice Dabla et Bachir Mahamat

Après un une qualification pour les séries avec un temps de 10″57 sur 100m, le sprinteur togolais Fabrice Dabla termine son aventure olympique sur un faux départ. Quant au Tchadien Bachir Mahamat, il ne parvient pas à passer le 1er tour mais signe la meilleure performance de sa saison avec un chrono à 47″93 sur 400m.

Le bilan des médailles françaises

La délégation française de rentre pas bredouille de ces Jeux. Avec 33 médailles et une 8ème place au classement général, les Français n’ont pas réussi à égaler les 42 médailles récoltées lors des précédents Jeux de Rio en 2016. Mention honorable à Renaud Lavillenie, qui malgré sa blessure survenue lors du Meeting International de Sotteville-lès-Rouen le 11 juillet dernier, termine 8ème au concours du saut à la perche en passant une barre à 5m70.

Prochain défi : Paris 2024.

À lire aussi : Meeting International de Sotteville-lès-Rouen : répétition générale avant les JO de Tokyo